Skip navigation

Le sujet est sensible. Pas étonnant donc qu’il ait fallu attendre près d’une année pour découvrir la nouvelle version de la carte d’urbanisme. Ce document, institué par le code de l’urbanisme, est un véritable atlas des zones de construction et définit avec précision le régime de constructibilité de l’ensemble des parcelles du territoire de Saint-Barthélemy. Une fois adopté, il sera, avec le règlement d’urbanisme, le principal outil de référence en matière d’instruction des permis de construire. Une première épreuve avait été rendue publique en juillet 2009 et plus de 500 réclamations avaient été alors déposées auprès des services de l’urbanisme. Des réclamations faites par des propriétaires fonciers souhaitant, pour la plupart d’entre eux, obtenir le classement de leur parcelle en zone constructible. Après avoir examiné chaque dossier, la collectivité a présenté la nouvelle carte au public la semaine dernière. Le document, affiché à l’hôtel de la collectivité, n’est pas encore définitif, les personnes intéressées ayant un mois pour contester le choix des élus. La commission d’urbanisme étudiera ensuite les derniers recours avant l’adoption finale, à une date encore indéterminée, du document par le conseil territorial.

Que dire de cette nouvelle carte ?

La philosophie générale est de trouver l’équilibre entre un développement nécessaire à la prospérité économique et au bien-être social de la communauté et une préservation de l’environnement indispensable au succès de la destination touristique. Un équilibre d’autant plus difficile à préserver et à imposer que le territoire est exigu, que les enjeux financiers conséquents et que le droit de propriété et de construire est une des pierres angulaires de la société St-Barth. Si la nouvelle carte garde naturellement le même esprit que le premier projet – globalement 60% de l’île reste inconstructible- et ne bouleverse pas le tracé antérieur, certains changements ou confirmation méritent d’être soulignés.

Les amoureux du statu quo à Saline seront sans doute heureux d’apprendre que la construction d’un établissement hôtelier n’est plus d’actualité. Les terrains situés en bordure de plage restent inconstructibles et l’hôtel de 40 suites d’André Balazs attendra. Cette décision n’est pas une surprise étant donné la forte opposition qui s’était manifestée lors de la présentation du dossier. La partie est probablement remise à plus tard d’autant plus que l’urbanisation du quartier se poursuit avec l’ouverture à la construction de plusieurs parcelles situées de l’autre côté de l’étang.

Le principal changement introduit dans le nouveau document est probablement le déclassement d’une large zone autour de l’aéroport, zone auparavant verte et inconstructible, et qui vient d’être transformée en zone résidentielle permettant ainsi la construction de villas ou d’hôtels en arrière des Islets de la Plage et des villas de location le long de la baie de St-Jean. Autre changement qui devrait modifier le panorama d’un quartier, à Toiny, où la construction a finalement été autorisée sur quelques parcelles en contrebas de la route, non loin de la plage. Une résidence hôtelière devrait être construite sur ce site. A Gouverneur, la propriété exceptionnelle de Roman Abramovich jouit désormais d’un statut de zone résidentielle (les 29 hectares étaient auparavant en zone verte) ce qui devrait laisser au milliardaire russe une marge de manœuvre plus importante pour ses projets de rénovation futurs.

La carte d’urbanisme est accompagnée en effet d’un règlement d’urbanisme qui, comme son nom l’indique, précise les règles de constructibilité notamment la couleur (rouge ou verte) et la forme (à quatre pans) des toitures ou encore le nombre de places de stationnement dans chacune des différentes zones. Element majeur, la densité des constructions devrait également faire l’objet d’une application plus stricte et plus homogène à l’avenir. Sans plafond dans les zones urbaines, le coefficient d’occupation des sols a été fixé à 20% des surfaces intérieures construites (SHON et 30% de la SHOB) dans les zones résidentielles.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: